top of page
Couverture Parents-enseignants 1.jpg

42. La relation Parents/Enseignants

La pandémie de la Covid-19 aura éprouvé la relation éducative enseignant-élève et interrogé la place du corps dans les apprentissages. La relation aux parents aura, quant à elle, conservé, sinon amplifié, la nécessaire mise en présence physique des deux institutions que sont la famille et l’école. Il y a des relations dont les enjeux et l’importance appellent le face-à-face. Le moment est venu de redonner corps à la relation aux parents, ce à quoi nous engage ce cahier de l’AIRIP.

Ces relations aux parents sont constituées de paroles, de rencontres, d’écrits et d’outils dont le numérique. Le cahier de liaison, le livret d’évaluation appellent des échanges, entre école et famille, afin que se conjugue dans un va-et-vient permanent et sécurisant, l’effectivité des apprentissages qui sous-tend tout le projet éducatif.

 

Ce cahier explore les riches textes de référence qui fondent le partenariat enseignant/familles, des réunions de parents aux communications numériques, il envisage également les fêtes de l’école, comme signe d’une surabondance de joie et de gratitude qui forment l’horizon ultime de notre ambition éducative.

VIGNETTE_43 Écrire en élémentaire.png

43. Écrire en élémentaire

Ce dossier, s’inscrit dans la continuité du numéro 41 « Écrire au cycle 1 », et met l’accent sur la nécessité de redonner toute sa place à la production d’écrits.

En ouvrant ce Cahier, mesurons la chance de pouvoir bénéficier d’expériences vécues par des enseignants passionnés. Ils nous proposent notamment des repères d’accompagnement des écrits ainsi que des pistes de pratiques articulant le « lire-dire-écrire » et développant des compétences citoyennes. Ces initiatives rejoignent les préconisations des recherches actuelles plébiscitant la mise en œuvre de situations authentiques d’écriture dans une dynamique collaborative, tout en envisageant l’enseignement explicite et la co-évaluation positive entre pairs. Il s’agit de former des élèves «auteurs» de leurs écrits.

Couverture 44_Classe flexible.png

44. La classe flexible

Concept venu d’Amérique du Nord, la classe flexible est d’abord une méthode d’aménagement de l’espace de la classe. Cette nouvelle vision de l’espace scolaire révèle un changement de paradigme éducatif promouvant davantage les pédagogies alternatives, collaboratives et différenciées et mettant l’élève au centre de ses apprentissages. Mais c’est aussi un choix pédagogique repensant à la fois la posture des apprenants que sont les élèves et celle de leurs éducateurs que sont les enseignants.

Ce cahier explore les contours de ce concept en plein épanouissement dans les écoles françaises, en analysant à la fois les enjeux mais aussi les freins rencontrés. En toute humilité, professeurs-stagiaires et enseignants chevronnés ont pris le temps du recul pour penser ce qui sera peut-être l’école de demain.

45. Le PEAC (Parcours d'Éducation Artistique et Culturelle)

Susciter la rencontre avec les œuvres et les artistes et la fréquentation des lieux culturels, encourager la pratique artistique, développer l’imaginaire, la créativité et le sens critique sont autant d’enjeux de l’éducation artistique et culturelle.

Le plan de ce cahier s’organise en deux parties :

La première recense à la fois les ressources possibles et les préalables souhaitables en vue de la mise en œuvre d’un Projet d’Éducation Artistique : “Avant de commencer”.

La seconde partie présente quelques témoignages et réalisations dans des domaines artistiques variés : “Des exemples qui motivent”.

Vignette 46_Activité physique.png

46. L'activité physique à l'école

L'activité physique à l'école contribue à l'amélioration des performances académiques. Dès le cycle 1, les compétences de coordination, d’équilibre, de contrôle du corps et de la conscience spatiale seront améliorées par une pratique régulière et quotidienne d’activités favorisant la motricité fine et la motricité globale, permettant ensuite l’acquisition de compétences nécessaires à l’écriture, à la lecture et à la numération.

 

L’apport des neurosciences démontre que les enfants qui pratiquent régulièrement une activité physique ont de meilleures capacités de concentration, une mémoire plus développée et une plus grande facilité à résoudre des problèmes. En intégrant des moments d'activité physique dans l'emploi du temps scolaire, les élèves sont plus attentifs en classe et leur apprentissage en est grandement facilité.

Ce numéro, fruit d’un travail collectif autour des nombreux enjeux des activités physiques, espère vous apporter quelques pistes de réflexion et modalités pratiques au service de votre enseignement, dans cette année 2023-2024 déclarée olympique et paralympique à l’école.

bottom of page